A propos de l'auteur

Bonjour,

Je suis Matthieu Frécon, alchimiste et distillateur français. J'ai ouvert ma première distillerie en 1998 en Bourgogne. Je me suis installé dans l'Hérault de 2000 à 2016 pour distiller des eaux-de-vie et des plantes aromatiques. Ma distillerie à Autignac est maintenant tenue par mon ami Martial Berthaud (l'Atelier du Bouilleur).
En 2016, j'ouvre avec Florence Thieblot Edelweiss Distillerie en Valais (Suisse) pour y produire des spiritueux (Absinthe surtout), des cosmétiques, et des produits spagyriques.

Ma vie d'alchimiste
J'ai découvert l'alchimie et la spagyrie avec Les Philosophes de la Nature (LPN) en 1984. Avec LPN j'ai appris la philosophie et la pratique spagyrique; j'ai réalisé les élixirs planétaires, j'ai étudié et pratiqué l'enseignement de La Nature Dévoilée dont j'ai fait à l'époque la mise en page pour la première édition photocopié réalisée par LPN pour ses membres.
En 1998, un petit goût amer d'inachevé m'encourage à continuer ma quête alchimique dans le cadre très concrêt de l'atelier de distillation et je deviens bouilleur ambulant. Cette pratique artisanale m'aidera beaucoup dans l'organisation de mon travail alchimique.
Une rencontre vers 2006 autour de mes alambics avec un alchimiste spécialisé dans la guérison donnera un nouveau souffle dans l'orientation de mon travail et ma recherche va se diriger vers cet aspect majeur de l'alchimie à toute les époques : la médecine (en amateur pour moi).
Je commence à cette époque à intégrer la technique homéopathique dans l'alchimie.
Ma rencontre avec ce merveilleux pédagogue de l'alchimie qu'est Stéphane Barillet en 2009 sera décisive et va ouvrir de nouveaux horizons à mes pratiques (alchimie solaire notamment). C'est à cette époque que publie "L'Alambic, l'Art de la Distillation, alcools, parfums, médecines" (Les Gouttelettes de Rosée 2010, Ambre éditions 2015) et commence à enseigner au cours de stages.

Ma vie de distillateur
Mon premier contact avec la distillation alcoolique date de ma période de formation spagyrique avec LPN. La distillation de l'esprit-de-vin dans un laboratoire alchimique est assez différente de ce que l'on trouve dans une distillerie destinée à produire des digestifs et j'ai développé, entre mes cornues et mes soxhlets, une sensibilité originale qui apportera un petit quelque chose de spirituel à mes spiritueux.
J'ai eu la chance de démarrer la distillation traditionnelle des eaux-de-vie dans un atelier public de bouilleurs de cru en Bourgogne. C'était une installation qui ressemblait en tous points à ce qu'elle était à l'époque de son fondateur vers 1900. J'ai appris beaucoup des pratiques et usages traditionels dans les campagnes anciennes (mais tout ne me sera pas utile…).
C'est également vers cette période que je vais faire mes tours de France des distillateurs et découvrir la richesse des techniques et des pratiques, en Alsace notamment. Ces voyages en France et dans le monde seront très formateurs, mon livre L'Alambic en témoigne.

Deux ans plus tard, j'installais mon premier atelier dans l'Hérault.

Si l'alchimie n'est pas forcément visible dans les techniques de distillation que j'ai pratiqué à cette période, j'ai quand-même toujours gardé à l'esprit cette notion alchimique d'esprit-de-vin (héritage d'Arnaud de Villeneuve et de Raimond Lulle, deux alchimistes eux-aussi célèbres pour leur recherches alchimiques appliquées à la médecine ou à l'industrie des spiritueux) et j'ai toujours tenté le rapprochement des spiritueux (côté cordial, social, plaisir) et des médecines alchimiques (santé). Les moines chrétiens et leurs fameux élixirs réalisaient avec succès ce mariage rare à notre époque.

J'espère pouvoir mieux avancer aujourd'hui avec Edelweiss Distillerie qui se propose de travailler justement à ce mariage entre le corps, l'âme, et l'esprit avec les spiritueux, les élixirs, ou les cosmétiques tous fabriqués dans l'esprit et la pratique alchimique ou spagyrique. La Suisse est un pays très ouvert à cette fusion nécessaire des spiritueux qui apportent plaisir et santé dans le même verre. Ce doit être l'influence de Paracelse…

Le développement actuel de la Spagyrie
Dans le cadre de notre distillerie qui produit des spiritueux officinaux, j'ai créé une petite gamme d'élixirs spagyriques. J'enseigne aussi la spagyrie au cours de stages et à l'Ecole Professionelle Supérieure de Naturopathie de Lausanne. Dans ce cadre, j'ai approché les différents laboratoires de spagyrie en Suisse et j'ai pu découvrir une pratique particulière à la Suisse et à l'Allemagne inconnue en France et inspirée du Dr. Zimpel. La spagyrie est vaste et les disciples de Paracelse ont hérités d'une philosophie pratique plus que d'un procédé de fabrication. J'espère contribuer au développement de la spagyrie dans sa richesse et sa pultiplicité.
Moi-même, j'utilise plusieurs procédés de fabrication pour mes élixirs, qui répondent quand-mêmes tous à une philosophie commune : la philosophie alchimique, que Paracelse appelait spagyrique.

Rimg0083

 

Date de dernière mise à jour : 22/11/2020